Biblicisme et eschatologie

 

Les Témoins de Jéhovah optent pour une position que l’on peut qualifier de rigide en termes d’éthique, d’ordre, de discipline. Ils montrent un certain manichéisme, nous vivons une lutte entre le Bien et le Mal, la conspiration de Satan et de ses complices contre les « vrais chrétiens » qu’ils pensent représenter dans l’imitation stricte du christianisme du premier siècle qu’ils revendiquent.

 

Biblicisme

Leur lecture de la Bible les amène à affirmer que nous vivons la fin des temps dans le cadre d’un système achevé et clos. Leur compréhension des Écritures est unilatérale et prêche un certain orthodoxisme chrétien. Cette affirmation têtue de leur propre compréhension de la Bible, qu’on ne peut pas leur reprocher de ne pas étudier,  irrite particulièrement les catholiques qui critiquent sévèrement leur refus de la Trinité et de la transfusion sanguine mais qui néanmoins reconnaissent dans le même temps qu’il faut les considérer « comme des frères ».[1]

 

Malgré les critiques selon lesquelles ils liraient purement littéralement la Bible, Les Témoins de Jéhovah ne sont pas fondamentalistes. Par exemple, ils ne croient pas que la création dura six jours au sens littéral [2]Ils reconnaissent que de nombreux passages des Écritures revêtent un caractère hautement symbolique. Par contre, quand la Bible interdit clairement la consommation de sang, ils appliquent le commandement apostolique jusqu’à refuser les transfusions sanguines.

 

Eschatologie

Adam, le premier homme, ayant perdu par sa désobéissance le droit à la vie parfaite et éternelle sur la terre pour lui-même et tous ses descendants (doctrine protestante de la chute), un autre homme parfait devait accepter volontairement de donner sa vie en rançon pour les hommes, une vie humaine parfaite contre une autre vie humaine parfaite (loi du talion).

 

Seul le fils unique-engendré de Dieu pouvait remplir cette mission. Il vint donc sur terre, mourut supplicié pour les péchés des hommes, remonta ensuite au ciel lors de sa résurrection et paya à Dieu le prix de la rédemption. L’humanité peut maintenant espérer le rétablissement.

 

Quand le Christ reviendra, il rétablira le paradis sur terre, comme celui qu’Adam avait perdu. Du Paradis perdu au paradis reconquis fut d’ailleurs le titre d’un de leur catéchisme paru dans les années 60 [3].

 


[1]  Les Témoins de Jéhovah sont-ils chrétiens ? , La Croix, samedi 18 juillet 1998. 

[2]  « En lisant le chapitre 1 de la Genèse à partir du verset 3, vous constaterez qu’il est divisé en six « jours » de création. D’aucuns veulent y voir des journées de 24 heures, ce qui voudrait dire que l’univers tout entier et la vie sur terre auraient été créés en moins d’une semaine ! Cependant, il est facile de vérifier que ce n’est pas du tout ce qu’enseigne la Bible. (…) La Bible révèle par ailleurs que les « jours », ou ères, de création représentent des milliers d’années. » Y a-t-il un Créateur qui se soucie de vous ? , WTPE, 1998, pp.  92, 93. 

[3]  Du paradis perdu au paradis reconquis, WTPE,  paru en français en 1961.

 Référence universitaire pour citer cet article :

- Barbey Ph., Croyances des Témoins de Jéhovah : Biblicisme et eschatologie, Focus sociologique, consulté le [date].

visites depuis le 06/04/2014

115.121 visites cumulées

au 29/04/2022 (Recherche, Articles, English site, Centre de formation)

 

CONTACT